Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort… je crois.

Bonjour à tous ! Il était temps que l’on donne des nouvelles. 🙂

Non, ceci n’est pas un article larmoyant pour vous annoncer que l’avenir du projet de traduction de Steins;Gate est incertain pour ensuite disparaître progressivement. Vous devez savoir de quoi je parle, ça arrive tout le temps… Ça nous arrivera à nous aussi, mais il se trouve que le moment n’est pas encore venu pour nous d’abandonner. Quel dommage ! 🙂

Petit florilège des péripéties assez récentes du Comité du Moe :
– notre traducteur nous a dit au revoir… non je déconne, il nous a pas dit au revoir, il est juste parti ;
– comme vous pouvez le deviner, on a cherché un traducteur ;
– on a trouvé un traducteur ;
– on a décidé de procéder à des changements majeurs en interne (encore !).

Concernant lesdits « changements majeurs », il s’agit plus ou moins de… reprendre la traduction depuis le début. Ou plutôt, de revérifier tout ce qui a déjà été traduit. C’est donc en partie pour cette raison que l’avancement sur la page du projet ne bouge pas d’un iota ; ça sera le cas tant qu’on aura pas terminé la revérification.

Ce n’est pas le seul changement que l’on pourrait qualifier de « majeur », mais le reste est assez technique : sachez simplement que cela a aussi pris beaucoup de temps.

Laissez-moi maintenant vous expliquer notre nouveau processus de traduction :

1. Traduction ANG->FR (ne hurlez pas tout de suite, lisez la suite d’abord) :

une première passe de traduction de la version officielle anglaise vers le français.

2. Contrôle JP->FR :

on contrôle à partir du japonais chaque phrase. Si la traduction ANG->FR est correcte (c’est-à-dire si la traduction officielle anglaise est correcte puisque évidemment, notre traducteur ANG->FR ne fait jamais d’erreur !), on ne change rien. Sinon, on change. Le fait est que tout est contrôlé par rapport au japonais : mais la présence de la traduction ANG->FR accélère énormément le processus car une partie des phrases de la version anglaise est correcte (heureusement, c’est la traduction officielle !).

3. Édition :

à ce stade, on édite la traduction afin d’obtenir un français agréable à lire.

4. Contrôle français :

un nazi de la grammaire se charge de débusquer toutes les fautes de langue.

5. Bêta-Test :

une armée de fanatiques du Comité du Moe teste le jeu avec le patch et fait remonter tous les problèmes possibles et imaginables : du guillemet manquant à un bug critique… rassurez-vous, on ne devrait pas avoir de bug critique à ce stade-là  ! ha ha.


Quand je dis que l’on revérifie tout ce qu’on a déjà traduit, cela veut dire qu’on refait tout à partir de l’étape 2 (le contrôle JP->FR).

Il est vrai que tout cela va prendre un certain temps ; mais le temps que l’on passe sur la traduction ne devrait présager que du bon quant à la qualité de celle-ci. 🙂 Si on revérifie tout, c’est parce que l’on juge que c’est nécessaire ; autrement, on ne perdrait pas notre temps à le faire.

Le projet semble à mes yeux reparti sur de bons rails, même si, sachez-le, on recrute toujours pour l’édition ainsi que pour le développement (techniquement, on recrute un peu pour tout, si un traducteur bilingue japonais->français se pointe, on ne va certainement pas l’envoyer paître !).

La vitesse de croisière est assez lente, et le chemin à parcourir est long ; mais plus on avance, plus la fin est proche. 😉

Ps : cette saison est diffusé New Game!!, la seconde saison succédant à New Game!. On ne peut que très fortement vous conseiller de la regarder. 🙂